Skip to content

Bienvenue sur notre blog !

http://www.petitions24.net/sauvons_lavenue_salettes

    Nous sommes les riverains de l’avenue Salettes-Manset à Castanet-Tolosan (1) regroupés, absolument en-dehors de toute appartenance politique, au sein de l’Association Vigilance Transports Circulation (2).
     Une étude a été présentée à partir de juin 2010 par la mairie et le Sicoval (communauté d’agglomération sud-est toulousain) pour aménager notre rue, ce qui est demandé depuis … une trentaine d’années, pour des raisons de sécurité (3).
Cette étude n’est pas du tout satisfaisante sur ce point car la circulation restera identique. Nous demandons la réalisation de la « déviation de Castanet » sur l’emprise réservée et dont le financement est assuré par le Conseil Général (4), ceci sous la forme d’un boulevard urbain (5), comme le préconisait le voeu de circulation voté à l’unanimité par le conseil municipal du 7 juillet 2005.
     De plus, il est prévu une piste cyclable à double sens sur un côté de la rue, qui empiétera nettement sur les propriétés, posant même des problèmes pour entrer les véhicules… Nous avons proposé un parcours cyclable alternatif ne nécessitant pas d’aménagements lourds et utilisant des voies à circulation réduite pour rejoindre parc de Rabaudy et canal du Midi.

(1)  voir la rubrique « Quelle est cette rue ? »    –    (2) voir « AVTC »    –   (3) voir « incidents/accidents »    –   (4) voir « schémas pétition »    –   (5) voir « Qu’est-ce qu’un boulevard urbain ? »
(voir également en particulier : compte-rendu rencontre 12/7/10 courriers 10/10/10, 24/1/11articles 25/11/10, 24/3/11, 21/4/11  –   SCOT remarques 2/2/11)

     Un groupe de travail a été créé à l’initiative de Marie-Régine Bardoux, l’élue EELV du conseil municipal, pour étudier ce projet. Une première réunion a eu lieu le 16 juin 2011. Toutefois, en dépit des  priorités présentées dans le compte-rendu, parmi lesquelles « préserver l’avenir et l’emprise de la déviation » et « tout faire pour réaliser la liaison RD 813 et RD 79 », le maire a jugé bon de demander au Sicoval, lors du conseil du 4 juillet, la levée de l’emprise et Mme Bardoux a conseillé aux élus EELV de voter dans ce sens ! Suite à quoi le groupe socialiste de la municipalité a démissionné du groupe de travail…

(voir en particulier : lettre à M. Lafon et Mme Bardoux 14/9/11)

     Tout ceci vous explique pourquoi les banderoles dans notre rue et pourquoi nous vous invitons à aller signer la pétition en ligne !      http://www.petitions24.net/sauvons_lavenue_salettes

* Pour toute question ou commentaire :     salettesmanset@gmail.com

Publicités

Quel avenir pour l’av. Salettes-Manset à Castanet et par conséquent, pour la circulation dans ce secteur ?

    La fameuse « déviation » de Castanet est prévue depuis 1973 sous le nom de RD 957A, trois propriétés ayant été démolies dans ce but il y a bien longtemps… Tout d’abord les maires de Castanet et Péchabou, puis en juin 2011 le Sicoval, ont demandé officiellement au Conseil Général de n’utiliser qu’une partie de l’emplacement réservé, afin de réaliser uniquement un passage pour les transports en commun au lieu d’un boulevard urbain (tel par exemple celui contournant Ramonville). Ce qui signifie que les autres véhicules, y compris les hors-gabarit, n’auront pas d’autre solution que de continuer à emprunter l’avenue Salettes-Manset et son prolongement la route d’Escalquens, qui deviendront alors la déviation officielle, ou le lotissement du Cavalié (situé près du canal, à cheval sur les 2 communes). Il va sans dire que ceci constitue non seulement une nuisance pour les riverains de ces rues et des voies adjacentes, mais également une source d’accidents et une perte de temps pour tous les utilisateurs. Comment peut-on imaginer un contournement qui traverse une partie de la ville pour aboutir non loin du centre !!
 Suite à un questionnaire que la CCSE lui avait adressé, Muriel Pruvot, Conseillère Générale, a écrit le 2 janvier les réponses obtenues auprès de la Direction Transports et visées par le cabinet : « Le Conseil Général prévoit de ré-examiner sa position sur ce projet après avoir évalué l’impact de la mise en service de l’échangeur de Montgiscard sur la circulation entre la RD 813 et la RD 916. Pour cela, une période d’observation d’un an sera nécessaire. » De plus, « la création d’une déviation en tracé neuf (RD 957A) a été préférée par le Conseil Général à un aménagement de cet itinéraire » (l’avenue Salettes) et « le projet de la commune de Castanet concernant des travaux de sécurisation sur ce boulevard (l’avenue Salettes) ont un intérêt uniquement local. »
Les riverains n’ont pas noté d’amélioration de la situation depuis le 15 novembre. Et n’oublions pas qu’autour de ce qui resterait de la zone réservée, les maires veulent implanter un écoquartier de 3000 logements (sur les 2 communes) et un centre commercial (côté Péchabou).  Sans parler d’une salle des fêtes et d’un complexe nautique dans le parc de Rabaudy. Combien de véhicules en plus ? Où vont-ils passer ? De plus, pourra-t-on obliger tous les automobilistes qui voudront se rendre au métro à Labège à prendre un bus ? Tout ce secteur va devenir un véritable enfer ! Nul doute que le contournement de Castanet  sera l’un des enjeux des élections à venir.

Georges Karsenti, réunion publique Péchabou 9.11.11

Comme il est signalé dans l’article de la Dépêche du 17 novembre 2011, M. Karsenti, maire de Péchabou, n’a pas souhaité rester à la réunion publique du 9 novembre dans sa commune. Il s’est exprimé au début ; trois extraits filmés de son intervention sont visibles : http://vimeo.com/32198399

Voici le script de la vidéo n° 2, avec les réactions dans la salle  (sous réserve, certains passages étant difficiles à entendre clairement)

« Nous avons décidé de transformer, d’abandonner cette déviation routière au profit des transports en commun. Alors, pour ce qui concerne Péchabou – puisqu’il y a des gens de Péchabou, je dois d’abord m’adresser à eux – sur l’écluse de Vic, cette déviation n’aurait amené aucune amélioration notable, puisque vous savez que tout conducteur est attiré par la loi physique du trajet le plus court et le chemin de l’Ecluse de Vic reste encore malheureusement plus court que s’il y avait une déviation [Mais non ! Oh ! Mais non ! C’est pas vrai !] Deuxième point [Enfin ! Oh ! Allez!] Je respecte toutes les opinions [Oui, oui, oui… Enfin bon!] Autre point qui est à noter, c’est que cette déviation serait passée proche d’habitations, entraînant des nuisances sonores, olfactives, psychologiques, et aussi une dépréciation des maisons acquises après une dure vie de labeur [Oh ! Mais non, non, non ! Et nous?] Mais Madame, je respecte votre position. [Alors, respectez-nous!] Laissez-moi continuer. On en arrivera… Vous habitez Castanet, je pense, on va arriver à… [Non mais attendez ! Je n’habite pas à Castanet, j’habite ici, vous me connaissez!] [Laissez-le s’exprimer, quand même non !] Sur Péchabou, nous travaillons depuis un an avec des riverains. Il y a eu plusieurs réunions sur l’écluse de Vic. Vous voyez que petit à petit on équipe cette écluse, ce chemin de l’Ecluse de Vic, pour, un, limiter la vitesse, donc par là empêcher, provoquer une accumulation de la fréquentation, de la fréquentation d’autres routes. Donc, si vous voulez, si on était partis sur le débat de ce qui a été acté par le Sicoval et essayé de travailler ensemble dans cette optique, je pense que j’aurais avec vous travaillé dans ce débat-là pour trouver des solutions pour résoudre le problème. Quel est le problème ? Comme vous venez de le dire, M. le Président, le problème se situe avenue Salettes et Manset. Alors excusez-moi si je vais choquer, mais je crois que je dois dire ce que je ressens. Il est vrai que l’avenue Salettes et Manset est fréquentée. Et j’y ai habité, moi, en 1973 jusqu’en 1980, pendant 7 ans. Je me suis aperçu qu’elle était fréquentée chaque année de plus en plus parce que… Pourquoi ? Eh bien, il y avait l’augmentation du Sicoval, de la zone artisanale, commerciale, que Escalquens se développait et que cette voie est devenue, devenait petit à petit une voie structurante. Comme d’autres rues de Castanet – je pense à la rue du Dr Delherm – , comme les autres, l’avenue de la République et comme certains villages qui autrefois étaient tranquilles et qui maintenant sont traversés – nous les traversons nous aussi – sont traversés par cette circulation déviante. Quel est celui qui ne passe pas à Auzeville pour aller à Toulouse ? Je crois qu’on est quelques-uns à passer par Auzeville, pas par Pouvourville. Donc on crée des besoins (?). Alors c’est vrai que les gens de l’avenue Salettes et Manset, vous êtes proches d’un grand bout (??), vous êtes au centre du village et vous êtes situés sur un axe structurant. Je comprends votre problème, je le comprends. Mais ce n’est pas parce que vous avez ce problème que, excusez-moi, au niveau de Péchabou, on doit le transposer sur Péchabou et je pense qu’il y a des solutions.Deuxième point : je voulais dire un point qui va vous faire là aussi sursauter, mais vous savez cela fait un mois que ….

COMMENTAIRES DE L’AVTC

le chemin de l’Ecluse de Vic est plus court que ne le serait la « déviation » : il suffit de comparer les 2 schémas (de la pétition) pour voir que ce n’est pas vrai, sans compter qu’un boulevard urbain (dénomination exacte) a pour fonction de fluidifier, et non de ralentir la circulation, comme c’est le cas sur ch. de l’Ecluse de Vic (côté Péchabou) et rue Cavalié (côté Castanet), avec virages, ronds-points, ralentisseurs, feux rouges.

les nuisances en tous genres : que dire alors de celles pour les riverains de l’av. Salettes (qui ne vont faire que croître, puisque, comme le note M. Karsenti, la circulation y est chaque année plus importante), qui ont leurs maisons bien plus proche de l’emprise routière, en particulier là où elles sont situées en bordure du trottoir ??

l’avenue de la République est elle aussi affectée par la circulation croissante : bien évidemment puisqu’elle est dans le prolongement de l’avenue Salettes pour bon nombre de véhicules qui l’empruntent pour éviter les feux de la RD 813 – son problème est donc lié au devenir de l’avenue Salettes !

l’avenue Salettes est située au centre du « village » : oui, et par conséquent n’a absolument pas vocation à devenir la déviation officielle de Castanet – c’est un non-sens total !

transposer le problème sur Péchabou : ce boulevard urbain ne traverserait absolument pas Péchabou, et éviterait d’encombrer par contre la partie habitée entre la RD813 et le canal


La Dépêche du Midi, 17.11.2011 – réunion publique du 9.11 à Péchabou

Publié le 17/11/2011 08:41 | J.-L. L.

Péchabou. Circulation : plaidoyer pour le boulevard urbain

Un nombreux public soucieux de mieux circuler dans le Sud-Est. /Photo DDM, J.-L. L
Un nombreux public soucieux de mieux circuler dans le Sud-Est. /Photo DDM, J.-L. L
L’association « Coordination circulation sud-est » a tenu à Péchabou une réunion en direction des riverains de l’avenue Salette-et- Mancet à Castanet et du chemin de l’écluse de Vic à Péchabou, lesquels sont incommodés par la circulation automobile. Problème récurrent que s’emploient à résoudre les collectivités territoriales telles les mairies de Castanet et Péchabou avec le Sicoval et le conseil général. Le maire Georges Karsenti a expliqué pourquoi il ne restait pas. Le président Didier Mourgues, après avoir regretté l’absence des élus toulousains et de François Régis Vallette, président du Sicoval, a rappelé les actions menées et développé la nécessité de réaliser un boulevard urbain qui, à partir du carrefour de Péchabou et jusqu’à l’écluse de Vic, permettrait la circulation des piétons, cycles, voitures ainsi que le déplacement des bus en site propre.

21 000 voitures par jour à Auzeville

Puis il a exposé le résultat de ses études faisant ressortir une fréquentation prévisionnelle 2 011 de la RD 813 de 21 000 véhicules jour à Auzeville et 16 000 à Péchabou, avec une augmentation évaluée à 3 % an. En matière de transport public il a analysé l’évolution de la fréquentation des bus des lignes 62 et 81 faisant apparaître un bilan mitigé, rendant responsable l’insatisfaction des usagers de la perte de l’avantage des TCSP due « à la traverse de Castanet qui en est le principal responsable». En 2009-2010, le gain de fréquentation des deux lignes se situe ensemble à 8,33 % donc très peu ». Après cet exposé, la réflexion a porté sur la création du boulevard urbain, afin de soulager les flots de circulation des deux voiries intéressant Castanet (RD79) et Péchabou (VC 01). De son côté Bernard Bagnéris trouve surprenant le vote pratiquement unanime de l’abandon d’une déviation qui n’a pas été réalisée depuis 40 années et est remplacée par une voirie en site propre des transports publics vers un centre nodal situé à Labège. Jean-François Nouvel intervient : « Il y a la protection des riverains et l’amélioration et la fluidité de la circulation. Pour cette dernière, tant que l’on n’aura pas résolu pris en compte les effets de la mise en service de l’échangeur de Montgiscard, il ne pourra y avoir d’avancée ».

La Dépêche du Midi 20/10/11 – camion-remorque

(NB : La RD 79 est le prolongement de l’avenue Salettes-Manset.)

Publié le 20/10/2011 03:47 – Modifié le 20/10/2011 à 07:33 | Jean-Louis Laffon

Castanet-Tolosan. Des camping-cars en équilibre au-dessus de l’autoroute

Les véhicules auraient pu basculer sur l'A 61./Photo DDM, J-L. L.
Les véhicules auraient pu basculer sur l'A 61./Photo DDM, J-L. L.
Les véhicules auraient pu basculer sur l’A 61./Photo DDM, J-L. L.
Un camion remorque qui circulait sur la départementale 79, transportant des camping-cars et se dirigeant vers Castanet-Tolosan, a perdu sa remorque lorsqu’il a abordé le pont enjambant l’autoroute A 61.

La remorque est montée sur le parapet, arrachant la barrière métallique de protection avant de s’immobiliser en équilibre instable au-dessus des voies de l’autoroute des deux mers.

Heureusement les deux camping-cars sont restés à l’équilibre sans chuter en contrebas. Très vite l’ensemble des secours se sont rendus sur place : la gendarmerie de Castanet-Tolosan avec le capitaine Jacques Salvy et ses hommes, le peloton de sécurité de l’autoroute avec à sa tête le lieutenant Jean-Marc Loth, les services de sécurité de l’autoroute du sud de la France, le service départemental des routes et une entreprise de levage spécialisé.

« Traumatisé par l’accident »

Au final, on ne déplore que des dégâts matériels malgré des supports métalliques projetés en contrebas sur quatre véhicules circulant sur les ASF sans toutefois provoquer d’accident corporel. La circulation a été interrompue sur la RD 79 durant plus de 3 heures, et par intermittence sur les voies de l’autoroute, notamment durant la période de mise en sécurité de la remorque supportant les deux camping-cars.

Le conducteur du convoi routier s’est immédiatement porté au secours des utilisateurs de l’autoroute en enlevant les supports métalliques projetés en contrebas qui risquaient de provoquer des accidents.

« J’ai été rejoint par un gendarme mais j’avoue être traumatisé par cet accident. Je me demande si je reconduirai ce genre de convoi. L’attelage du camion et celui de la remorque ne sont pas à mettre en cause. Ils sont en très bon état ».

Imprimer

circulation avenue Salettes

remarques d’un habitant de Péchabou

From:S. Bouhours   To: ‘Odile Dufour’   Sent: Thursday, April 21, 2011 9:07 AM   

   Bonjour,

   Comme je vous l’ai dit lors de la réunion, j’habite à Péchabou le long du chemin de l’écluse de Vic qui est le prolongement de la rue du Cavalié. Les riverains de Péchabou ne sont pas réunis en association. Nous nous voyons lors des réunions d’urbanisation organisées par le maire de Péchabou. Je ne peux donc pas parler au nom des autres riverains mais simplement vous donner mon point de vue.

   Comme vous le savez, le chemin de l’écluse de Vic est un raccourci pour rejoindre la N113 depuis la zone de l’écluse de Vic. Les automobilistes de Pompertuzat Deyme et bien au-delà le savent et nous avons plus de 5000 voitures qui passent par là chaque jour. Nous sommes excédés par ce trafic qui commence à 6h du matin et ne se termine que vers 23h !

   Nous avons absorbé une partie du trafic voiture de l’avenue Salette et Manset mais heureusement notre rue est interdite aux camions (la rue n’est pas dimensionnée pour ces gros véhicules).

   Nous  ne souhaitons pas reporter la circulation sur une autre rue (et donc d’autres riverains) mais sur une déviation. Je soutiens donc la déviation qui serait la bonne solution pour tous.

   Il est évident que le maire de Castanet est le principal responsable du blocage de la situation : c’est lui qui a tué la déviation !

   Quant à la piste cyclable, il est prévu (2012 ?) que Péchabou aménage une piste le long du chemin de l’écluse de Vic et nous souhaitons vraiment qu’elle se prolonge pour que les enfants et les familles puissent rejoindre le centre de Castanet et le collège. Par contre nous n’avons aucun tracé privilégié en tête. Votre alternative loin de la rue Salette et Manset semble idéale : moins dangereuse, plus agréable que le long de la route et surtout sans expropriations qui sont des blessures profondes pour les personnes concernées (j’en connais personnellement quelques unes).

   Cordialement,

   Stéphane BOUHOURS

photos riverains en action !