Skip to content

La Dépêche du Midi 20/10/11 – camion-remorque

30 octobre 2011

(NB : La RD 79 est le prolongement de l’avenue Salettes-Manset.)

Publié le 20/10/2011 03:47 – Modifié le 20/10/2011 à 07:33 | Jean-Louis Laffon

Castanet-Tolosan. Des camping-cars en équilibre au-dessus de l’autoroute

Les véhicules auraient pu basculer sur l'A 61./Photo DDM, J-L. L.
Les véhicules auraient pu basculer sur l'A 61./Photo DDM, J-L. L.
Les véhicules auraient pu basculer sur l’A 61./Photo DDM, J-L. L.
Un camion remorque qui circulait sur la départementale 79, transportant des camping-cars et se dirigeant vers Castanet-Tolosan, a perdu sa remorque lorsqu’il a abordé le pont enjambant l’autoroute A 61.

La remorque est montée sur le parapet, arrachant la barrière métallique de protection avant de s’immobiliser en équilibre instable au-dessus des voies de l’autoroute des deux mers.

Heureusement les deux camping-cars sont restés à l’équilibre sans chuter en contrebas. Très vite l’ensemble des secours se sont rendus sur place : la gendarmerie de Castanet-Tolosan avec le capitaine Jacques Salvy et ses hommes, le peloton de sécurité de l’autoroute avec à sa tête le lieutenant Jean-Marc Loth, les services de sécurité de l’autoroute du sud de la France, le service départemental des routes et une entreprise de levage spécialisé.

« Traumatisé par l’accident »

Au final, on ne déplore que des dégâts matériels malgré des supports métalliques projetés en contrebas sur quatre véhicules circulant sur les ASF sans toutefois provoquer d’accident corporel. La circulation a été interrompue sur la RD 79 durant plus de 3 heures, et par intermittence sur les voies de l’autoroute, notamment durant la période de mise en sécurité de la remorque supportant les deux camping-cars.

Le conducteur du convoi routier s’est immédiatement porté au secours des utilisateurs de l’autoroute en enlevant les supports métalliques projetés en contrebas qui risquaient de provoquer des accidents.

« J’ai été rejoint par un gendarme mais j’avoue être traumatisé par cet accident. Je me demande si je reconduirai ce genre de convoi. L’attelage du camion et celui de la remorque ne sont pas à mettre en cause. Ils sont en très bon état ».

Imprimer

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :