Skip to content

La Dépêche du Midi, 17.11.2011 – réunion publique du 9.11 à Péchabou

26 novembre 2011
Publié le 17/11/2011 08:41 | J.-L. L.

Péchabou. Circulation : plaidoyer pour le boulevard urbain

Un nombreux public soucieux de mieux circuler dans le Sud-Est. /Photo DDM, J.-L. L
Un nombreux public soucieux de mieux circuler dans le Sud-Est. /Photo DDM, J.-L. L
L’association « Coordination circulation sud-est » a tenu à Péchabou une réunion en direction des riverains de l’avenue Salette-et- Mancet à Castanet et du chemin de l’écluse de Vic à Péchabou, lesquels sont incommodés par la circulation automobile. Problème récurrent que s’emploient à résoudre les collectivités territoriales telles les mairies de Castanet et Péchabou avec le Sicoval et le conseil général. Le maire Georges Karsenti a expliqué pourquoi il ne restait pas. Le président Didier Mourgues, après avoir regretté l’absence des élus toulousains et de François Régis Vallette, président du Sicoval, a rappelé les actions menées et développé la nécessité de réaliser un boulevard urbain qui, à partir du carrefour de Péchabou et jusqu’à l’écluse de Vic, permettrait la circulation des piétons, cycles, voitures ainsi que le déplacement des bus en site propre.

21 000 voitures par jour à Auzeville

Puis il a exposé le résultat de ses études faisant ressortir une fréquentation prévisionnelle 2 011 de la RD 813 de 21 000 véhicules jour à Auzeville et 16 000 à Péchabou, avec une augmentation évaluée à 3 % an. En matière de transport public il a analysé l’évolution de la fréquentation des bus des lignes 62 et 81 faisant apparaître un bilan mitigé, rendant responsable l’insatisfaction des usagers de la perte de l’avantage des TCSP due « à la traverse de Castanet qui en est le principal responsable». En 2009-2010, le gain de fréquentation des deux lignes se situe ensemble à 8,33 % donc très peu ». Après cet exposé, la réflexion a porté sur la création du boulevard urbain, afin de soulager les flots de circulation des deux voiries intéressant Castanet (RD79) et Péchabou (VC 01). De son côté Bernard Bagnéris trouve surprenant le vote pratiquement unanime de l’abandon d’une déviation qui n’a pas été réalisée depuis 40 années et est remplacée par une voirie en site propre des transports publics vers un centre nodal situé à Labège. Jean-François Nouvel intervient : « Il y a la protection des riverains et l’amélioration et la fluidité de la circulation. Pour cette dernière, tant que l’on n’aura pas résolu pris en compte les effets de la mise en service de l’échangeur de Montgiscard, il ne pourra y avoir d’avancée ».

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :